Billet n°251
Publié le 18/01/2022

Sur la période récente, l’expansion monétaire comme l’expansion budgétaire ont été nécessaires dans la zone euro pour soutenir la demande et l’inflation, réduire les coûts de la crise pandémique et garantir une reprise solide. Des conflits d’objectifs entre ces deux politiques pourraient cependant réapparaître dans le futur, notamment du fait de l’accumulation continue de dette publique et de la forte augmentation de la taille du bilan de l’Eurosystème. S’appuyant sur les travaux menés au cours de la récente évaluation stratégique de la BCE, ce billet rappelle les récentes mesures monétaires et budgétaires et présente certains des arbitrages pour la période post-pandémie.

Graphique 1. Ratio dette publique/PIB dans la zone euro et ses principaux pays (axe de gauche) et évolution du bilan de l’Eurosystème/PIB (axe de droite) Source : Eurostat, comptes nationaux, données de l’Eurosystème. Calculs des auteurs.
Billet n°250
Publié le 14/01/2022

La politique monétaire de la Fed influe sur la structure de la dette des entreprises américaines. Une politique monétaire (PM) conventionnelle expansionniste accroît les prêts bancaires des entreprises et réduit leurs émissions d’obligations, tandis qu’une PM non conventionnelle expansionniste stimule les émissions d’obligations via le canal du rééquilibrage des portefeuilles, plutôt que via celui des prêts bancaires.

Figure 1 : Évolution des prêts et des titres de dette des sociétés non financières aux États-Unis
Figure 1 : Évolution des prêts et des titres de dette des sociétés non financières aux États-Unis
Billet n°249
Publié le 07/01/2022

Gábor Fukker, Thibaud Piquard, Aurore Schilte et Matthias Sydow

Le développement de l’intermédiation financière non bancaire nécessite une évaluation plus globale des risques, couvrant l’intégralité du système financier et les interactions entre intermédiaires financiers. La prise en compte des fonds d’investissement dans un stress test bancaire accroît de 1 % la diminution des fonds propres bancaires.

Figure 1 : Représentation des réseaux de détentions de titres pour les banques et les fonds de la zone euro
Figure 1 : Représentation des réseaux de détention de titres pour les banques et les fonds de la zone euro Source : Sydow et al. (2021). Note : Chaque point correspond à une entité d’un des secteurs considérés. Chaque trait montre qu’une banque (point bleu) ou un fonds (point violet) détient un titre émis par une autre entité.
Billet n°248
Publié le 05/01/2022

Par Mathilde Salin, Romain Svartzman, Etienne Espagne, Julien Gauthey, Paul Hadji-Lazaro, Thomas Allen, Joshua Berger, Julien Calas, Antoine Godin et Antoine Vallier

Comme le changement climatique, la perte de biodiversité pourrait être porteuse de risques financiers. À titre de première analyse, nous étudions d’une part les dépendances du portefeuille de titres détenu par les institutions financières françaises aux services rendus par les écosystèmes, et d’autre part les impacts sur la biodiversité des activités financées.

Graphique 1 : Dépendances du portefeuille de titres détenus par les institutions financières françaises aux services écosystémiques
Graphique 1 : Dépendances du portefeuille de titres détenus par les institutions financières françaises aux services écosystémiques Source : Svartzman et al. (2021) Note : 42% de la valeur du portefeuille de titres détenus par les institutions financières françaises a été émise par des entreprises qui dépendent fortement ou très fortement d’au moins un service écosystémique.
Billet n°247
Publié le 20/12/2021

Par Olivier de Bandt, Juan Carluccio, David Lodge, Javier Perez

Depuis la dernière évaluation stratégique de la BCE en 2003, les interdépendances entre pays se sont accrues, exposant davantage les conditions économiques et financières de la zone euro aux influences extérieures. Toutefois, d’après les analyses qui sous-tendent la nouvelle évaluation stratégique de la BCE, la mondialisation ne constitue pas un frein à l’objectif de stabilité des prix de la BCE, mais elle nécessite une adaptation de ses instruments et de sa boîte à outils d’analyse.

Graphique 1 : Ouverture commerciale 1995-2020, zone euro et monde
Graphique 1 : Ouverture commerciale 1995-2020, zone euro et monde Source : Calculs des auteurs à partir des Indicateurs du développement dans le monde et des données de la Banque centrale européenne. L’ouverture commerciale est définie comme la somme des importations et des exportations rapportée au PIB.
Billet n°246
Publié le 17/12/2021

Après la crise financière de 2008, la crise sanitaire de 2020, la prochaine crise économique mondiale sera-t-elle cyber ? Le risque cyber constitue une réelle menace pour l’économie face à laquelle les autorités sont mobilisées. Ce billet présente un indicateur permettant de suivre quotidiennement l’évolution de ce risque à partir des échanges sur le réseau social Twitter.

Graphique 1 – Évolution du risque cyber au cours de la dernière décennie
Graphique 1 – Évolution du risque cyber au cours de la dernière décennie Source : Twitter et calcul des auteurs.
Billet n°245
Publié le 10/12/2021

Par Jean Barthélemy, Paul Gardin et Benoît Nguyen

La forte croissance des stablecoins - cette catégorie de cryptoactifs dont le cours est censé rester stable par rapport à une monnaie de référence comme le dollar - suscite de plus en plus l’attention des régulateurs en raison de potentiels risques pour la stabilité financière. Ce billet illustre l’un des mécanismes par lesquels les cryptoactifs pourraient avoir un impact sur la stabilité financière : l’usage croissant des stablecoins pourrait s’avérer déstabilisateur pour le marché des dettes à court terme aux États-Unis.

Graphique 1 : Capitalisation des principaux stablecoins
Graphique 1 : Capitalisation des principaux stablecoins Source: Coinmarketcap.com, Messari, Bloomberg
Billet n°244
Publié le 09/12/2021

Pour garantir la compréhension et la confiance du grand public, la BCE doit mieux expliquer ses activités. Dans cette optique, en juillet 2021, le Conseil des gouverneurs a modernisé sa communication afin d’avoir une plus forte influence sur les anticipations de taux d’intérêt et d’inflation. La BCE va également être davantage à l’écoute des préoccupations économiques des citoyens.

Graphique 1 : Soutien élevé en faveur de l’euro et redressement lent de la confiance dans la BCE
Graphique 1 : Soutien élevé en faveur de l’euro et redressement lent de la confiance dans la BCE Source : Eurobaromètre.
Publié le 06/12/2021

Études à distance, insertion sur le marché du travail, perspectives d’avenir, précarité, isolement : la crise sanitaire a bouleversé la vie des jeunes. Bloc-Notes éco, en partenariat avec le magazine « Pour l’éco », pour son concours 2021, a invité les étudiants à partager leur analyse sur les perspectives des jeunes dans le monde d’après.

Billet n°243
Publié le 06/12/2021

Par Jérémie Dubois

2ème prix du concours Bloc-Note Eco 2021 ouvert aux étudiants
Le choc économique provoqué par la crise sanitaire a fortement diminué les embauches de jeunes. Les mesures de soutien aux entreprises ont permis d’augmenter le taux d’emploi des moins de 26 ans, qui reste cependant faible en comparaison internationale. Nous proposons une seconde approche complémentaire, visant à limiter l’offre de travail des jeunes en les incitant à la poursuite d’études.

Graphique 1 : Déclarations préalables à l’embauche pour les moins de 26 ans, CDI et CDD de plus de 3 mois.
Graphique 1 : Déclarations préalables à l’embauche pour les moins de 26 ans, CDI et CDD de plus de 3 mois. Source : Graphique provenant de la Dares, à partir des données Acoss sur les déclarations préalables à l’embauche ; Note : données brutes corrigées des retardataires, arrêtées au 30/04/2021
Billet n°242
Publié le 06/12/2021

Par Jean-Baptiste Lézat-Eiffel

1er prix du concours 2021 Bloc-Notes Eco
Alors que les jeunes sont la catégorie de la population la moins affectée par le virus, ils sont parmi les plus touchés par les conséquences économiques de la crise. Il est nécessaire de simplifier les dispositifs de soutien financier à destination des jeunes pour en faciliter l’accès, et les réorienter vers davantage de moyens en faveur de l’autonomie et de l’insertion.

Graphique 1 : Situation des jeunes au regard de l’emploi et de la formation selon l’âge, en moyenne annuelle entre 2015 et 2019
Graphique 1 : Situation des jeunes au regard de l’emploi et de la formation selon l’âge, en moyenne annuelle entre 2015 et 2019 Source : INSEE, enquêtes Emploi 2015 à 2019. Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire. Note : en moyenne annuelle entre 2015 et 2019,1,5% des jeunes de 15 ans ne sont ni en emploi, ni en études, ni en formation (NEET).
Billet n°241
Publié le 30/11/2021

Par Yolaine Fischer et Giulia Sestieri

Les avis divergent quant aux priorités économiques sur lesquelles la BCE devrait se concentrer. Après avoir rappelé la logique économique du mandat de la BCE, ainsi que son cadre juridique, ce billet livre quelques réflexions sur les raisons pour lesquelles la nouvelle stratégie intègre d’autres aspects, tels que le changement climatique, dans la manière dont la BCE remplit son mandat.

 Graphique 1. Quel est l’objectif principal de la politique monétaire de la BCE ?
Graphique 1. Quel est l’objectif principal de la politique monétaire de la BCE ? Source : Enquête téléphonique réalisée par Kantar pour la Banque de France en octobre 2020. Note : Échantillon : 1 005 personnes, de 18 ans et plus.

Pages