Billet n°168
Publié le 30/06/2020

En présence de taux d’intérêt nominaux avoisinant zéro, la politique monétaire conventionnelle ne peut plus guère être utilisée. Cette situation de trappe à liquidité ne sape cependant pas la capacité d’action des banques centrales. Une étude récente montre qu’elles peuvent stimuler l’économie même en période de taux bas, et donc qu’elles sont aptes à agir efficacement face à la crise du Covid-19.

Graphique 1 – L’effet d’un assouplissement monétaire reste positif sur la zone euro dans un régime de taux bas
Graphique 1 – L’effet d’un assouplissement monétaire reste positif sur la zone euro dans un régime de taux bas Source : Lhuissier, Mojon, et Jubio-Ramirez (2020). Note : La décision monétaire accommodante (« choc monétaire ») représente une baisse du taux souverain à 2 ans de l’ordre de 10 points de base.
Billet n°167
Publié le 25/06/2020

Nous évaluons le lien entre la prise en compte des enjeux climatiques par les banques, mesuré par une note de performance climatique s’appuyant sur leurs déclarations, et l’évolution de leurs crédits en France à des industries plus ou moins émettrices de gaz à effet de serre entre 2010 et 2017. Une meilleure note apparait bien associée à une plus faible croissance des prêts aux grandes entreprises des cinq industries les plus carbonées. L’activité de prêts aux PME n’est toutefois pas affectée.

Graphique 1 : Niveau de prise en compte des enjeux climatiques déclaré par les banques et prêts aux industries les plus carbonées en France. Source : Banque de France, calculs de l’auteur.
Billet n°166
Publié le 12/06/2020

En réponse à la crise du COVID-19, l’Eurosystème a très vite mis en œuvre plusieurs mesures importantes pour soutenir le financement de l‘économie par le canal du crédit bancaire et celui du financement de marché. Ces mesures sont de trois ordres : adaptation et extension des opérations de crédit, assouplissement du dispositif de garanties, renforcement des programmes d’achat de titres.

Tableau : principales décisions de politique monétaire prises en mars-juin 2020
Tableau : principales décisions de politique monétaire prises en mars-juin 2020 Source : Banque de France
Billet n°165
Publié le 10/06/2020

Les fortes augmentations de la dette publique ont suivi les guerres. Si au 20ième siècle elles ont en général débouché sur une forte inflation, cela n’avait pas été le cas lors des siècles précédents. Une des raisons est le cantonnement de cette dette afin de reporter son remboursement dans le futur.

Graphique 1 : Inflation et dette publique au Royaume Uni (1700-1950)
Graphique 1 : Inflation et dette publique au Royaume Uni (1700-1950) Source : Banque d’Angleterre
Billet n°164
Publié le 05/06/2020

Face à la pandémie de Covid-19, les interventions de prêteur en dernier ressort et les achats massifs d’actifs par les banques centrales s’imposaient d’autant plus que la transmission de la politique monétaire à l’économie réelle est asymétrique. En effet, une politique monétaire expansionniste a des effets plus limités qu’une politique restrictive, notamment en raison de la rigidité à la baisse des taux débiteurs bancaires.

Figure 1 - Variations annuelles de l’Eonia et des taux débiteurs bancaires dans la zone euro (%)
Figure 1 - Variations annuelles de l’Eonia et des taux débiteurs bancaires dans la zone euro (%) Source : Levieuge et Sahuc (2020)
Billet n°163
Publié le 27/05/2020

Une pandémie est caractéristique des défis qui ne peuvent être surmontés que par une action mondiale. Malgré un contexte pré-crise lourd de tensions géopolitiques et commerciales, cette nécessaire coordination internationale a bien été au rendez-vous dans le domaine économique. Cependant, la phase de sortie de crise exacerbera les conflits d’intérêts et constituera un « stress test » pour le multilatéralisme.

Graphique 1. Types de mesures prises par les Gouvernements en réponse à la crise du Covid19 (en % du nombre des pays du G20+)
Graphique 1. Types de mesures prises par les Gouvernements en réponse à la crise du Covid-19 (en % du nombre des pays du G20+) Source : FMI, avril 2020.
Billet n°162
Publié le 20/05/2020

La monnaie de banque centrale est-elle une « monnaie magique » qui permettrait de ne pas émettre de dette publique ou d’éteindre la dette existante ? Ce billet explique ce qu’est la monnaie de banque centrale, comment elle est créée, et la relation entre banque centrale et finances publiques. Aucune option facile ne permettra d’échapper au financement des déficits budgétaires.

Graphique 1 Dette souveraine détenue par l’Eurosystème en % du PIB
Graphique 1 Dette souveraine détenue par l’Eurosystème en % du PIB Source : BCE ; Note : les dernières données se rapportent à T4 2019. Programme d’achats de titres du secteur public (PSPP)
Billet n°161
Publié le 12/05/2020

Roosevelt reste dans l’histoire comme ayant réussi à sortir les États-Unis de la Grande Dépression. Pour cela, il communique afin de répondre aux inquiétudes des américains et modifie la politique économique. Son but ? Briser le cercle vicieux dans lequel le pessimisme amplifie la récession. Ce billet tire les leçons de cette stratégie pour la crise actuelle, même si les crises sont différentes.

Franklin D. Roosevelt lors d’une « conversation au coin du feu » en 1934
Franklin D. Roosevelt lors d’une « conversation au coin du feu » en 1934 Source : photographie de Harris & Ewing, Library of Congress
Billet n°160
Publié le 07/05/2020

Par Mathilde Gerardin et Martial Ranvier

Sur la base de commentaires libres recueillis lors de l’enquête mensuelle de conjoncture de mars dernier, nous construisons via l’analyse textuelle des indicateurs de l’adaptation des entreprises au confinement (activité partielle, télétravail…). Cette information additionnelle fournit un panorama de l’adaptation des formes d’organisation sectorielles qui recoupe et précise le diagnostic de l’enquête.

Graphique 1 : Caractérisation des 3 classes de secteurs d’activité
Graphique 1 : Caractérisation des 3 classes de secteurs d’activité Source : Enquête Mensuelle de Conjoncture (Banque de France)
Billet n°159
Publié le 27/04/2020

La récession actuelle devrait être moins profonde que la Grande Dépression de 1929, mais plus que la Grande Récession de 2008. Elle pourrait être moins longue que ces deux crises financières en raison de la nature temporaire et exogène du choc qui en est à l’origine. Elle pourrait favoriser le déploiement de l’économie numérique, ce qui dynamiserait la productivité et la croissance.

Graphique 1a : La récession actuelle au regard des précédentes. Zone euro
Graphique 1a : La récession actuelle au regard des précédentes. Zone euro. Source : www.longtermproductivity.com Note : Croissance du PIB en %, périodes de guerre en pointillés, estimations FMI en orange
Billet n°158
Publié le 20/04/2020

Par Clémence Berson, Hadrien Camatte et Sandra Nevoux 

Le dispositif d’activité partielle a été récemment renforcé pour limiter les répercussions de la pandémie de Covid-19 sur l’emploi. En prévenant les licenciements face à des difficultés temporaires, la réduction des heures travaillées permet de conserver le capital humain dans l’entreprise et favorise la reprise de l’activité. Il convient toutefois de prévenir certains effets d’aubaine, hors des périodes de crise, même si ceux-ci restent en général faibles au regard des bénéfices en temps de crise.

Graphique 1 Développement de l’activité partielle en France pour motif de Covid-19  (1er mars – 14 avril 2020)
Graphique 1 : Développement de l’activité partielle en France pour motif de Covid-19 (1er mars – 14 avril 2020). Source : Dares. Note : En France, le nombre de demandes d’activité partielle pour motif de Covid-19 s’élevait à 904 000 au 14 avril 2020, soit 8,7 millions de salariés (34 % de l’emploi salarié).
Billet n°157
Publié le 15/04/2020

Le Covid-19 constitue une urgence de santé publique. L’activité économique est suspendue en raison des indispensables mesures de confinement prises presque partout dans le monde. Les mesures ciblées des principales banques centrales adoptées face à cette crise économique ont de nombreux points communs, mais elles diffèrent dans les détails et dans leurs libellés.

Figure 1 : Calendrier des principales mesures prises par les banques centrales en réponse à la crise du Covid-19
Figure 1 : Calendrier des principales mesures prises par les banques centrales en réponse à la crise du Covid-19 Source : Banque de France.

Pages