Marché du travail, des biens et des services

Billet n°301
Publié le 20/01/2023

Les négociations de salaire de branche pour 2022 ont été affectées par le contexte d’inflation élevée. Près de 150 branches ont revu en cours d’année les accords signés fin 2021 ou début 2022. Au total, en fin d’année, les hausses de salaires négociés ont été en moyenne de 5% en glissement sur un an (contre 3% en début d’année). Cette hausse plus forte des salaires négociés n’indique toutefois pas, à ce stade, d’enclenchement d’une boucle prix-salaires.

Graphique 1 : Évolution des salaires négociés, du SMIC, du salaire moyen par tête (corrigé des effets de l’activité partielle) et de l’inflation (glissement annuel, %)
Billet n°295
Publié le 12/12/2022

Par Lili Vessereau
1er prix du concours 2022 du blog Bloc-notes Eco
Étudiante en 2ème année de Master Corporate & Public Management à Sciences-Po Paris

Le télétravail, en réduisant les jours de présence dans l’entreprise, peut, sous certaines conditions, augmenter le périmètre géographique de recherche des demandeurs d’emploi. En abaissant les rigidités liées à la mobilité géographique, le télétravail pourrait ainsi contribuer à la réduction du chômage frictionnel.

Graphique 1 : Courbe de Beveridge
Graphique 1 : Courbe de Beveridge Source : DARES d’après l’INSEE, enquête de conjoncture et enquête emploi
Billet n°288
Publié le 28/10/2022

Par Barbara Castelleti Font et Véronique Genre

Depuis 2007, le déficit récurrent du compte courant français tend à s’aggraver. Toutefois, le solde des échanges de services et celui des revenus primaires, traditionnellement excédentaires, limitent voire compensent le déficit des échanges de biens, qui a atteint un niveau record en 2021 du fait notamment de la facture énergétique. La France a ainsi récemment renoué avec l’excédent courant, en 2019 puis en 2021. La pérennité de cet excédent courant est toutefois loin d’être acquise.

Graphique 1. France : solde des transactions courantes (% du PIB)
Graphique 1. France : solde des transactions courantes (% du PIB) Source : Banque de France et Insee
Billet n°279
Publié le 18/07/2022

Par Camille Macaire et Marie-Élisabeth de la Serve

La crise pandémique a renforcé la centralité de la Chine dans les chaînes de valeur internationales. Toutefois, l’évolution de son positionnement au sein de ces chaînes est un phénomène plus ancien. L’intégration a été particulièrement marquée avec les pays de l’ASEAN, qui importent une part croissante de biens intermédiaires en provenance de Chine.

Graphique 2 : La crise du Covid a renforcé la part de la Chine dans le commerce mondial
Graphique 1 : La Chine construit de nouvelles dépendances à ses produits, surtout auprès des pays de l’ASEAN Source : OCDE Tiva Note : Part de la valeur ajoutée chinoise dans la demande finale, secteur manufacturier
Billet n°277
Publié le 04/07/2022

Dans un contexte où les emplois industriels peuvent être remplacés par des robots, ce billet montre que la politique monétaire se transmet de façon différente selon le degré de robotisation d’un secteur industriel. Les emplois dans les industries fortement robotisées sont deux fois moins sensibles à une variation de taux d’intérêt que ceux dans les industries peu robotisées.

Graphique 1 : La transmission de la politique monétaire est affaiblie dans les industries fortement robotisées
Graphique 1 : La transmission de la politique monétaire est affaiblie dans les industries fortement robotisées Source : Calcul de l’auteur.
Billet n°269
Publié le 13/05/2022

Les négociations de salaire de branche pour 2022 se sont jusqu’ici généralement conclues par des hausses de salaire se situant autour de 3% alors qu’elles étaient plus proches de 1% ces dernières années. L’inflation, plus soutenue depuis fin 2021, et les hausses récentes du SMIC contribuent à cette croissance plus dynamique des salaires négociés.

Graphique 1 : Évolution des salaires négociés, du SMIC et de l’inflation (glissement annuel, %)
Graphique 1 : Évolution des salaires négociés, du SMIC et de l’inflation (glissement annuel, %) Source : Insee (indice des prix à la consommation – ensemble des ménages et SMIC), BDF (300 branches nationales, régionales et départementales – secteur privé - salaires minima).
Billet n°267
Publié le 28/04/2022

Les ménages aisés consomment davantage de biens numériques que les ménages pauvres. La numérisation rendant biens et services moins chers, les ménages aux revenus plus élevés en bénéficient d'avantage. En utilisant les données relatives aux ménages américains, ce billet soutient que l’effet prix relatif de la numérisation est significatif et amplifie les effets qu’elle exerce sur les inégalités de revenus.

Graphique 1 : Intensité en TIC du panier de consommation le long de la distribution des revenus aux États-Unis
Graphique 1 : Intensité en TIC du panier de consommation le long de la distribution des revenus aux États-Unis Source : Arvai et Mann (2021) Note : Le graphique présente la part des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans le panier de consommation par percentile de revenu pour différentes sous-périodes.
Billet n°259
Publié le 08/03/2022

Dans plusieurs secteurs, dont la recherche en économie, des efforts importants ont été faits pour combattre la discrimination de genre. La discrimination positive a été l’une des politiques les plus débattues ces dernières décennies. À qualifications identiques, embaucher ou promouvoir une femme au lieu d’un homme aura un effet positif sur l’ensemble des individus dans un métier, car cela réduira les préjugés et créera des modèles pour des femmes plus jeunes. Malgré ces efforts, la représentation des femmes dans le domaine de la recherche économique, et la reconnaissance académique de leurs travaux, semblent toujours très inférieures par rapport à celles des hommes.

Graphique 1 : Part de femmes économistes d’après RePEc
Graphique 1 : Part de femmes économistes d’après RePEc Sources : RePEc, Female representation in Economics et Rankings académiques par pays et pour le monde en février 2022.
Billet n°258
Publié le 03/03/2022

Par Christina Jude, Antoine Lalliard et Pierre Sicsic.

Le taux d’emploi en France a dépassé son niveau de la fin 2019. C’est une particularité française. Il demeure cependant faible comparativement aux autres pays, en particulier pour les jeunes et les hommes de plus de 60 ans. Sa progression depuis une vingtaine d’année y avait été jusqu’à récemment plus lente que dans les autres grands pays.

Graphique 1 : Écarts du taux d’emploi par rapport au T4 2019
Graphique 1 : Écarts du taux d’emploi par rapport au T4 2019 Source : Eurostat & BLS
Billet n°254
Publié le 02/02/2022

Par Antonin Bergeaud, Jean-Benoît Eymeoud, Thomas Garcia et Dorian Henricot

En France, le marché de l’immobilier d’entreprise commence à s’ajuster à l’essor du télétravail et son impact sur l’immobilier de bureaux est déjà visible. Dans les départements plus exposés au télétravail, la crise Covid-19 a entraîné une hausse des taux de vacance et une baisse de la construction et des prix. Les indicateurs de long terme suggèrent que les marchés anticipent une utilisation durable du télétravail.

Graphique 1a : Indice de télétravail par département
Graphique 1a : Indice de télétravail par département Source : Bergeaud et al., 2021.

Pages