janvier 2020

Billet n°150
Publié le 28/01/2020

La règle de Taylor fournit un parangon naturel du taux d’intérêt nominal à court terme, bien que sujet à une incertitude considérable. Ce billet quantifie cette incertitude et montre l’apport de cette quantification au diagnostic de politique monétaire. Il en ressort qu’en 2019 le taux d’intérêt à court terme en zone euro s’est situé proche du milieu de l’intervalle de référence ainsi obtenu.

Distribution des taux de Taylor, 2015-2019
Graphique 1 : Distribution des taux de Taylor, 2015-2019 Sources : Eurostat et calculs de l’auteur. Note : les zones en rose, du plus foncé au plus clair, indiquent les intervalles de confiance à 50%, 70% 80%, 90% et 95% des taux de Taylor.
Billet n°149
Publié le 22/01/2020

Par Stéphanie Lange-Gaumand (ambassade de France au Japon), Baptiste Meunier et Brieuc Monfort (Université Sophia, Japon, et FFJ-EHESS)

Le Japon se distingue par la précocité et l’ampleur du vieillissement : la part des plus de 65 ans y est la plus élevée du monde et la population devrait baisser de 40% d’ici 2100. Le Japon semble s’être accommodé du déclin démographique et s’est concentré sur la maîtrise des dépenses sociales, un choix révélateur de préférences nationales.

Graphique 1 – Contraction et vieillissement de la population
Graphique 1 – Contraction et vieillissement de la population Source : ONU (prévisions 2019)
Billet n°148
Publié le 17/01/2020

Par Antoine Lalliard, Julien Le Roux, Marie Delorme, William Honvo

Ce billet propose une mesure du pouvoir d’achat immobilier, en calculant pour une personne seule disposant du revenu moyen la surface accessible en m2 par le crédit immobilier (hors apport personnel), dans les principaux pays de la zone euro. Après une chute au cours des années 2000 du fait de la hausse des prix immobiliers (à l’exception notable de l’Allemagne), la surface accessible a augmenté depuis la crise de 2008, notamment grâce à la baisse des taux d’intérêt.

Graphique 1 : Surface accessible par le crédit en m² par pays
Graphique 1 : Surface accessible par le crédit en m² par pays Sources : Calculs auteurs ; Banque de France, OCDE, BCE, HouseLev
Billet n°147
Publié le 07/01/2020

Par Cyril Couaillier, Dorian Henricot et Julien Idier

On estime à 187 Mds€ la dette brute des entreprises dites « à risque » fin 2018 en France. Une hausse de 100 points de base de leurs coûts de financement pourrait entrainer une augmentation de ce montant de 60%, susceptible de fragiliser le système financier. Ce résultat conforte les mesures prises par le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) dès 2018 pour assurer la résilience du système bancaire.

Graphique 1 : Dette brute à risque des groupes français
Graphique 1 : Dette brute à risque des groupes français Source : FIBEN Groupe, calcul des auteurs. Note : ICR = Interest Coverage Ratio, soit le ratio de couverture des charges d’intérêt au regard des revenus ; levier net défini comme le ratio de la dette nette des liquidités sur les fonds propres.