Language switcher

Séminaire La finance africaine en mutation

au Ministère de l'Économie et des Finances, Centre de conférences Pierre Mendès France

Depuis une décennie, la finance africaine est en développement rapide et en pleine mutation en raison notamment des innovations financières (banque mobile) et du développement de nouveaux acteurs (microfinance, groupes régionaux panafricains). Soutenus et encadrés par l’action des autorités publiques, ce développement rapide et ces mutations peuvent devenir des facteurs clés de la croissance et de la réduction de la pauvreté (en lien avec l’inclusion financière) comme en témoigne le numéro spécial de la Revue d’économie financière sur « La finance africaine en mutation », paru en décembre 2014.De nombreux chantiers restent ouverts à cet égard. Quels en sont les enjeux ? Quel rôle la communauté internationale peut-elle jouer ? Comment adapter la régulation et la supervision au développement et à l’intégration des systèmes financiers africains ?

Une table ronde de responsables publics, de praticiens européens et africains, issus d’établissements financiers et de fonds d’investissements, de la Banque africaine de développement, du groupe AFD et de la Banque de France tente de répondre à ces questions.

Des présentations liminaires sont assurées par Jean-Michel Sévérino (I&P), Cédric Mbeng Mezui (Banque Africaine de Développement) et Amaury Mulliez (Proparco) suivies d’éclairages apportés par Brahim Benjelloun-Touimi (BOA Group), Fabien Riguet (BNP Paribas), Antoine Traoré (BCEAO), Hugues Foulon (Orange), et d’échanges avec le public. La table-ronde est animée par Bruno Cabrillac (Banque de France).

Mis à jour le : 26/01/2017 11:46