février 2022

Billet n°257
Publié le 25/02/2022

Dans le cadre du premier exercice pilote climatique, la Banque de France et l’ACPR ont développé une suite de modèles pour quantifier les risques financiers associés à différents scénarios de transition climatique. Nous en présentons ici quelques résultats. Dans certains scénarios, la probabilité de défaut de l’industrie pétrolière augmenterait de 400 bps, son spread de crédit de 30 bps en 2050 et sa valorisation boursière serait amputée de 40% à 50%.

Graphique 1 : Évolution des probabilités de défaut pour les secteurs les plus affectés  (PDs en bps en déviation au scénario ordonné)
Graphique 1 : Évolution des probabilités de défaut pour les secteurs les plus affectés (PDs en bps en déviation au scénario ordonné) Source : calcul des auteurs.
Billet n°256
Publié le 11/02/2022

L’augmentation de la détention d’actifs monétaires par le secteur non-financier dans la zone euro et aux États-Unis pendant la pandémie s’explique par la forte progression de l’épargne financière liée aux transferts publics et à la croissance soutenue des prêts, et notamment, en zone euro, des prêts garantis par l’État. Les arbitrages de portefeuille ont renforcé la dynamique monétaire aux États-Unis alors qu’ils l’ont atténuée en zone euro.

Graphique 1. Sources d’évolution des actifs monétaires des ménages dans la zone euro (Variation des flux annuels en % du PIB)
Graphique 1. Sources d’évolution des actifs monétaires des ménages dans la zone euro (Variation des flux annuels en % du PIB)
Billet n°255
Publié le 08/02/2022

Par Annabelle de Gaye et Noëmie Lisack

Afin d’évaluer les risques financiers associés au changement climatique, la Banque de France et l’ACPR ont développé une suite de modèles quantifiant des scenarios adverses de transition bas carbone en France. Malgré un effet macroéconomique limité à court terme, les impacts-clés se situent au niveau sectoriel et sont fortement hétérogènes. Un second billet abordera la stabilité financière.

Graphique 1 : Impact des transitions désordonnées sur les niveaux d’activité totale et sectorielle en France en 2050 (par rapport à une transition ordonnée)
Graphique 1 : Impact des transitions désordonnées sur les niveaux d’activité totale et sectorielle en France en 2050 (par rapport à une transition ordonnée) Source : calculs des auteurs
Billet n°254
Publié le 02/02/2022

Par Antonin Bergeaud, Jean-Benoît Eymeoud, Thomas Garcia et Dorian Henricot

En France, le marché de l’immobilier d’entreprise commence à s’ajuster à l’essor du télétravail et son impact sur l’immobilier de bureaux est déjà visible. Dans les départements plus exposés au télétravail, la crise Covid-19 a entraîné une hausse des taux de vacance et une baisse de la construction et des prix. Les indicateurs de long terme suggèrent que les marchés anticipent une utilisation durable du télétravail.

Graphique 1a : Indice de télétravail par département
Graphique 1a : Indice de télétravail par département Source : Bergeaud et al., 2021.