juin 2019

Par Liang Bai (Université d’Édimbourg) et Sebastian Stumpner (Banque de France)

Ces dernières années, la part des importations chinoises dans les dépenses des États-Unis a rapidement augmenté. Des données détaillées sur la consommation des ménages américains (2004-2015) permettent d’estimer que la pénétration chinoise a freiné la hausse des prix des biens de consommation échangeables d’environ 0,2 pp par an. Ceci représente, toutes choses égales par ailleurs, une réduction du coût de la vie d’environ 200 dollars par ménage en 2015.

Graphique 1 : La Chine est devenue le principal exportateur de biens vers les États-Unis.
Graphique 1 : La Chine est devenue le principal exportateur de biens vers les États-Unis. Source : Calculs des auteurs à partir des données du CEPII et du Bureau d’analyse économique (Bureau of economic analysis – BEA).

Par Jade Al Yahya (Banque de France)

Depuis 2018, l’ACPR et l’AMF étudient l’adaptation des pratiques commerciales des établissements financiers au vieillissement démographique. Les consommateurs les plus âgés sont notamment plus susceptibles de faire l’expérience de la vulnérabilité. Pourtant, selon les premiers résultats de l’analyse, une offre commerciale fondée sur le seul critère de l’âge, le plus couramment utilisé aujourd’hui, est loin d’être satisfaisante.

Figure 1. Projection de la population de l’Union Européenne par classe d’âge.
Figure 1. Projection de la population de l’Union Européenne par classe d’âge. Source : Eurostat.