avril 2019

Par Grégory Levieuge (Banque de France, Université d’Orléans)

Une banque centrale crédible peut orienter plus facilement les anticipations des agents, et par conséquent, les taux d’intérêt de long terme. La crédibilité rendrait donc moins nécessaire un usage intensif des taux directeurs. On relève effectivement une relation inverse entre crédibilité et volatilité des taux d’intérêt.

Lien inverse entre crédibilité et volatilité du taux d’intérêt
Graphique 1 : Lien inverse entre crédibilité et volatilité du taux d’intérêt Note : "Crédibilité" est l’indicateur proposé par Levieuge & Al. (2018), compris entre 0 (crédibilité minimale) et 1 (crédibilité maximale). La variance conditionnelle du taux d’intérêt traduit la volatilité du principal instrument de politique monétaire.

Par Sophie Guilloux-Nefussi, Sophie Haincourt, Edouard Jousselin (Banque de France), et Anne Perrot (Conseil d’Analyse Économique)

La montée en puissance d’acteurs numériques mondiaux avec des modèles d’affaire inédits bouscule les marchés traditionnels. L’économie numérique constitue-t-elle une rupture fondamentale par rapport aux industries d’hier ? En théorie, les principes économiques qui sous-tendent la politique de la concurrence ne sont pas remis en cause. Mais la rapidité des effets de réseaux et l’utilisation de grandes quantités de données personnelles doivent pousser les autorités de la concurrence à adapter leurs outils de contrôle et renforcer leurs compétences numériques.

Source : www.shutterstock.com (515267014)

Par Marie-Anne Rouquier

Bloc-notes-éco étend le champ de ses analyses aux régions avec des contributions du Réseau de la Banque. Ainsi, de façon occasionnelle, Bloc-notes-éco proposera des billets consacrés par exemple à une analyse d’une industrie, une institution économique locale ou un produit d’une région. Ce billet est le premier de ce genre.

Indispensable à l’homme, le sel est une denrée précieuse. Utilisé dans l’histoire comme monnaie d’échange et support de rémunération, il est un produit central de l’économie jusqu’au XIXe siècle. Grâce à ses salines, la Franche-Comté a connu une prospérité remarquable pendant plus de mille ans en exploitant « l’or blanc » de son sous-sol. Restaurées et reconverties, elles revivent aujourd’hui.

Site d'Arc-et-Senans
Site d'Arc-et-Senans Source : Michel Pierre